Titre
Contact | Crédits & informations légales Toute l'information sur les soins dentaires
 
 Questions  Page 2 Imprimer la page  Envoyer à un ami 

  Questions-Réponses

Prothèses dentaires


A quoi sert une

prothèse dentaire ?

La prothèse dentaire a pour but de restaurer les dents ou de remplacer les dents manquantes.

Qu’est ce qu’une

prothèse dentaire ?

Prothèse fixe : couronne (métal/céramique), bridge
Prothèse amovible : appareils dentaires en résine ou à structure métallique
Prothèse sur implant : couronne ou bridge sur racine artificielle implantée dans l'os.     Lire la suite ...

Quels sont les avantages  et

 inconvénients de ces différents

systèmes ?

Lorsque le choix peut être fait entre une prothèse fixe ou amovible, les critères à prendre en compte avant toute décision sont le rétablissement de la fonction, le confort, l’esthétique et le prix.

Ainsi une prothèse fixe sera plus confortable mais le prix sera supérieur à celui d’une prothèse amovible pour rétablir la même fonction masticatoire.

De même une prothèse fixe en céramique aura un meilleur rendu esthétique qu’un appareil amovible dont les dents sont le plus souvent en résine.

La prothèse sur implant rend de grands services dans les cas où il n’y a plus de dents naturelles en support de prothèse fixe ou bien si l’absence de dents rend difficile la réalisation d’une prothèse amovible ; cependant son coût est élevé, sans prise en charge par la Sécurité Sociale. De plus certaines pathologies générales contre indiquent leur réalisation.

Y a-t-il des règles d’hygiène

particulières à respecter ?

Non pas en particulier mais une prothèse ne dispense en aucune manière d'une hygiène bucco-dentaire rigoureuse. Les dents, même couronnées, peuvent se carier. Un appareil dentaire mal entretenu peut provoquer des caries sur les dents restantes ou des lésions traumatiques ou inflammatoires sur la gencive.  Lire la suite ...

La qualité des couronnes

 fabriquées à l’étranger est-elle

 équivalente à la qualité des

couronnes fabriquées en France ?

A ce jour aucune discrimination ne peut être faite entre la qualité de tel ou tel produit en fonction de son origine, les travaux prothétiques sont des réalisations de haute technologie, leur mise en œuvre est complexe et seule l’utilisation de matériaux dûment élaborés et normés permet de les réaliser.

Certains fabricants, de prothèses
dentaires sous-traitent leur fabrication à l’étranger.

Dans le cadre de ses missions, l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) a engagé des démarches pour améliorer l’information des professionnels de santé qui utilisent des prothèses, ainsi que des contrôles chez des fabricants importateurs.

Plusieurs dispositions réglementaires qui viennent d’être adoptées ou vont l’être permettront de renforcer l’efficacité
des contrôles destinés à s'assurer de la qualité et de la conformité
aux exigences réglementaires des dispositifs.
   Le communiqué de l'Afssaps concernant les prothèses importées 

Vais-je payer moins cher si mon

 chirurgien-dentiste me pose une

 prothèse d’importation ?

Penser qu’il y a un grand écart de prix est exagéré. Prenons l’exemple de l’acte réalisé le plus fréquemment : une couronne métallique.

 Sa valeur moyenne réalisée sur le territoire français est de l’ordre de 40 €, la même réalisée en Chine par exemple à une valeur moyenne de 33 € sans compter les frais d’expédition (pour mémoire un colissimo coûte au minimum 5.30 €). Vous voyez nous sommes très loin des chiffres avancés !

Quels sont les métaux utilisés ?

Les alliages utilisés en chirurgien-dentaire entrant dans la composition des prothèses dentaires sont composés de 8 métaux différents. On retrouve principalement dans ces alliages en proportion variable suivant les performances recherchées, l’argent, le cuivre, le fer, le nickel, le cobalt, le molybdène, le chrome, l’or, le platine, le palladium, le titane …

Les résines ou les alliages utilisés pour les prothèses amovibles répondent aux normes européennes et sont des matériaux biocompatibles, c’est-à-dire qu’ils sont sans danger pour la bouche et le corps humain.

Les prothèses dentaires

peuvent elles représenter un

 danger pour ma santé ?

 (allergie)

Les alliages dentaires et les céramiques utilisés répondent tous à des normes précises (Afnor, NF-dentaire, ISO) et ont fait l’objet de tests de biocompatibilité avec le corps humain.

Compte tenue de leur tolérance il existe très peu de réactions allergiques provoquées par les matériaux utilisés en chirurgie dentaire (moins de 250 cas retrouvés dans la littérature du type eczémas de contact et plus rarement urticaires de contact), cependant si vous êtes allergiques à certains métaux ou matériaux signalez le à votre praticien.

 

Quel est le coût des prothèses ?

Une prothèse est un dispositif médical sur mesure adapté à votre cas. Elle est le résultat du travail d'une équipe de professionnels de haut niveau. De sa conception à la pose, sa réalisation comporte de nombreuses étapes et des actes délicats et difficiles, réalisés dans un environnement médical réglementé.

Chaque cas est différent, le chirurgien-dentiste établi le montant des honoraires en fonction de la difficulté de réalisation, du type de prothèse, des matériaux utilisées, du délai de réalisation.

Tout cela a un coût qui n'est pris en charge que très partiellement par la Sécurité Sociale. Vous bénéficierez d'un complément éventuel qui vous sera remboursé par votre mutuelle ou votre assurance complémentaire en fonction de votre contrat. Le reste sera à votre charge.

Avant toute pose de prothèse, votre chirurgien-dentiste vous informera du coût de votre traitement prothétique par un devis. Votre signature signe votre engagement et votre acceptation pour la réalisation des travaux proposés et le prix indiqué.

Les prothèses fabriquées à

l’étranger sont elles remboursées

 au même prix que les prothèses

françaises par la Sécurité Sociale

 et les mutuelles ?

Oui. C’est l’acte global qui est remboursé très partiellement (environ 25% pour une couronne en métal coulé) par les organismes obligatoires, le reste étant pris en charge par les organismes complémentaires éventuellement jusqu’à 100% suivant les garanties offertes par le contrat souscrit par le patient.

Pour les prothèses amovibles, la prise en charge par l’assurance obligatoire est le plus souvent dérisoire (de l’ordre de 10%).

Les montants des remboursements des prothèses n’ont pas évolués depuis 1988 !

 

 Haut de page

 
© 2009 - CNSD
/a>